Arboritech : une coquille vide ?

L’association Arboritech a été créée par Mme Barèges en 2011 pour promouvoir l’innovation agricole. C’est Thierry Deville qui suit son développement.
Tous deux occupent siègent dans les instances dirigeantes de l’association, qui  rassemble assez peu d’adhérents, une quinzaine à peine : des partenaires institutionnels (les deux chambres : agriculture et CCI, le Grand Montauban), des acteurs de l’export de fruits (producteurs, conditionnement, transport), de la production à grande échelle (irrigation), de la recherche appliquée (laboratoire, informatique), et surtout deux organisations patronales (MEDEF et IUMM). Elle est donc clairement orientée dans ses choix stratégiques et de développement, et n’est à ce jour pas en capacité d’élaborer les conditions de développement d’une agriculture de demain (moins consommatrice en eau, plus respectueuse de l’environnement, qui rapproche consommateurs et producteurs, qui réduise les transports, l’utilisation des pesticides et leur rejet direct, etc).
Depuis 4 ans, nous ne connaissons pas le bilan de l’activité de cette association qui dispose d’une subvention annuelle de 70 000€ ! Aussi, pour l’exercice 2015, nous avons demandé que soient chiffrés les objectifs énoncés :
          Combien d’animations et de conférences prévues en 2015 ?
          Combien de dossiers  étudiés en 2014 ?
          Combien de projets aboutis ?
          Quel état des lieux des partenariats évoqués ?
          Combien de nouveaux adhérents est-il prévu de démarcher ? Sur quels critères ?
Aucune réponse n’a pu nous être apportée à ces questions ! Nous nous sommes donc abstenus lors des votes en conseil municipal et suivrons de près ce dossier…
Gaël Tabarly
Conseiller municipal d’opposition

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *