Brigitte Barèges exclut l’opposition des commissions

Communiqué de presse 

à l’issue du Conseil Communautaire du Grand Montauban

 

 

 

 

Pour la première fois, grâce à la loi, l’opposition est représentée au Conseil Communautaire du Grand Montauban, sous la présidence de Brigitte Barèges, reconduite à sa tête. C’est dans un esprit constructif, au-delà de tout clivage politique, que nous avons siégé ce soir, pour participer au développement de la communauté d’agglomération.

 

Pourtant, dès la 50e délibération (relative à l’élection des membres du Syndicat mixte d’élaboration, de gestion, et de révision du schéma de cohérence territoriale de l’agglomération de Montauban), sur 35 membres représentants du Grand Montauban, Brigitte Barèges n’en a laissé aucun à l’opposition, refusant à celle-ci d’être représentée.

 

Il en sera de même pour de nombreuses autres commissions, comme l’Etablissement public foncier de Montauban, la commission locale d’évaluation des charges transférées, …

 

Alors que Brigitte Barèges pourrait faire le choix de laisser une place à l’opposition, elle le refuse. Ce n’est uniquement que lorsque la loi lui impose une représentation proportionnelle, qu’elle lui concède des places.

 

Nous déplorons donc, quelques semaines seulement après les déclarations de rassemblement de Brigitte Barèges, que bien que la loi ait changée, l’attitude de la présidente, elle, reste figée.

 

Les élus communautaires

de Montauban Demain

et de Rassemblement Montauban Citoyenne

Valérie Rabault – José Gonzalez – Pauline Blanc – Rodolphe Portolès – Gaël Tabarly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *