Réaction à la démission d’Aurore Kothé, 8e adjointe au maire de Montauban


Arnaud Hilion – Valérie Rabault – Gaël Tabarly

Conseillers municipaux de Montauban


La démission de l’adjointe aux affaires scolaires de Mme Barèges interpelle, d’autant qu’aucune raison n’a officiellement été donnée.

Quels que soient les éventuels désaccords susceptibles d’exister entre Mme le maire et son ancienne adjointe, ce sont surtout  les choix de la municipalité en matière de politique scolaire qui nous interrogent.

La semaine dernière, la question de l’entretien du bâti des écoles a ressurgi suite à l’apparition de fissurations dans les plafonds d’une salle de classe qui ont exigé le déménagement des élèves. Rappelons qu’il y a deux ans déjà, la chute d’une brique du plafond d’une classe de CP de l’école Ferdinand Buisson (à Villebourbon) avait imposé la mise en place de filets de sécurité sous les plafonds. Aujourd’hui encore, dans trop d’écoles, des enfants sont accueillis dans des préfabriqués, faute de place.

A ce manque d’investissements, s’ajoute une pression démographique (1000 habitants de plus chaque année à Montauban) qui laisse présager une hausse du nombre d’élèves à scolariser dans les années à venir.

Cette démission surprise sera-t-elle l’occasion pour Mme Barèges de remettre en question ses arbitrages financiers, alors qu’elle veut terminer coûte que coûte ses grands travaux d’apparat avant les prochaines élections ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *