Eléments d’interprétation des résultats du second tour des présidentielles à Montauban

Dimanche dernier, les Montalbanais se sont largement exprimés en faveur de la démocratie et de la république. Avec 66.18%, le score d’Emmanuel Macron est sans appel. Pour nous tous républicains, ces résultats sont une victoire, une source de satisfaction et de soulagement.

Toutefois, les niveaux de l’abstention sur la ville (23.49% soit près de 10.000 électeurs), des votes blancs (8.73% des suffrages exprimés) et des votes nuls (3.63%) empêchent d’affirmer que nos concitoyens ont manifesté une adhésion au projet d’Emmanuel Macron. Il appartient au président élu de prendre en compte cette donne pour ses décisions prochaines.

La progression locale du FN  est considérable : +2.699 voix par rapport au 1er tour. Elle est préoccupante et atteste de l’implantation durable des idées de l’extrême droite sur notre territoire.

Pour nous, républicains, démocrates, citoyens, militants et élus, la priorité doit être de combattre ces idées, localement incarnées par le FN et parfois attisées par les prises de position de certains…

Dès l’issue des élections législatives, il nous faudra réfléchir collectivement et publiquement aux réponses à apporter aux préoccupations quotidiennes des Montalbanais, notamment celles qui ont fait basculer plus de 9.000 d’entre eux vers le neofascisme populiste. Sans un projet cohérent qui implique l’ensemble des forces de gauche, aucune alternance ne sera possible dans 3 ans, pour les élections municipales de 2020.

 

Gaël Tabarly

Conseiller municipal de Montauban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *